EXPOSITION - CHÂTEAU DE VERSAILLES - JULIE-CHRISTINE KRØVEL

Photographe Julie-Christine Krøvel

La musique et l’audio mixée par Julie-Christine Krøvel Extraits de Petter Richter " A Distant Sarabande" et "Troisième Leçon De Ténèbres À 2 Voix" Montserrat Figueras & Maria Cristina Kiehr. L’utilisation autorisée par Jordi Savall / Alia Vox et Petter Richter / Lydfest


Photographiée avec Hasselblad H1D-132C Imacon, H2-CHF39, H2D-22, H4D-60, H3-39 and H6D-50, Hasselblad 500C, film back de H2-22 et le H3D.

La photographe norvégienne Julie-Christine Krøvel a parcouru les contre-allées des jardins de Versailles de 1997 à 2014. Loin des sentiers battus, elle pose un regard rêveur et mélancolique sur ces paysages qui ont traversé l’histoire. 

Julie-Christine Krøvel est une portraitiste et photographe de mode reconnue qui partage son temps entre Paris, Copenhague et Oslo. Fascinée par les 17ème et 18ème siècles, elle a été tout de suite conquise par les jardins du château de Versailles et ce qu’ils racontaient d’une époque oubliée. L’exposition « Château de Versailles » présente 16 photographies prises entre 1998 et 2004 au fil de ses balades dans les jardins, la musique de Jean-Baptiste Lully et M. de Sainte-Colombe dans les écouteurs.

Versailles_Hasselblad0019.jpg

“J'ai commencé à photographier le domaine de Versailles quand je l’ai découvert pour la première fois en 1998. C'était un rêve pour moi : la tranquillité, l’atmosphère dans les jardins…

C'est devenu un voyage à travers ma vie, qui reflète ma façon de penser et de m’exprimer en tant que photographe, ainsi que mon plaisir à m’évader de ce monde compliqué, aujourd’hui comme hier.

C’est donc autant un voyage à travers les jardins qu’un voyage à travers ma carrière professionnelle que je présente. J’ai fixé exactement ce que je visualisais, fidèle à mon style, sans règles. En tant que photographe, je déteste les règles, particulièrement dans un monde créatif. 

Je me souviens avoir marché seule à travers les jardins en écoutant les compositeurs français de cette période, dont mes favoris Jean-Baptiste Lully et Monsieur de Sainte-Colombe. J’ai aimé écouter de la musique en prenant ces photos, et elles ont toutes été créées avec une bande-son. Ça m’a inspirée et ça m’a fait rêver, c’était mon petit retour au 17ème siècle. 

Je pensais sans cesse à toutes ces soirées oubliées, tous ces baisers secrets, toutes ces choses qu’on ne saura jamais. A chaque coin, derrière chaque arbre se trouve un secret oublié avec le temps. 

Versailles tout entier est un grand musée, mais c’est aussi un vaste cimetière magique, où la vie réapparaît par endroits à travers des voix anciennes.

L’histoire m’a toujours intéressée mais les 17ème et 18ème siècles me fascinent particulièrement. C’était une période romantique et passionnée, et l’art et la musique de cette époque l’expriment très bien. La tristesse était très moderne, c'était la mode de l'époque. Les différences entre les pauvres et les riches étaient énormes, surtout dans la période juste avant la révolution. Un petit monde surréaliste. 

Je crois que la tristesse est belle, j’aime la tristesse : elle me rend créative.”

EXPOSITION “ CHÂTEAU DE VERSAILLES “

DU 22 NOVEMBRE 2018 AU 22 FÉVRIER 2019 PHOTOGRAPHE JULIE-CHRISTINE KRØVEL

Représenté par

Catherine Crosnier en sa qualité de directrice de l’institut français

Représenté par

Julie-Christine Krøvel

en sa qualité de directrice creative de Je Te Désire / Julie La Princesse de Frogner

Jeudi 22.11.2018

amb.jpg

Le vernissage de l'exposition "Chateau de Versailles" 

a été ouvert par Monsieur l'Ambassadeur de France en Norvège.

Un grand remerciement à

Monsieur l'Ambassadeur de France en Norvège M. Jean-François Dobelle.

Ambassade de France en Norvège


Le discours par l’Ambassadeur de France en Norvège

Mesdames et messieurs,

Je suis particulièrement heureux de découvrir avec vous cette exposition de la photographe norvégienne Julie-Christine Krøvel sur les paysages et intérieurs du domaine de Versailles. Si certaines de ces photographies ont déjà été présentées en Norvège, c’est la première fois qu’elles se trouvent rassemblées dans une exposition personnelle dédiée.

Le lien que Julie-Christine Krøvel entretient avec la France et la culture française est fort et ne cesse de s’approfondir, et je suis d’autant plus ravi qu’elle ait accepté d’exposer ses œuvres à l’Institut français,malgré nos modestes moyens techniques. Sa collaboration active dans cette entreprise a été essentielle pour que nous puissions vous présenter des tirages d’excellente qualité. Julie-Christine est par ailleurs élève à l’Institut français, et il nous semblait naturel de l’accompagner et la soutenir dans ses promenades intimes, non seulement à travers les paysages français, mais aussi à travers les mots et la langue française. Ces voyages dans le temps entrepris il y a 20 ans ne sont pas sur le point de s’arrêter, et les flâneries de Julie-Christine l’amèneront sans aucun doute à fouler de nouveau le gravier des allées du domaine de Versailles. Bien entendu, nous la soutiendrons de nouveau avec plaisir dans ses projets futurs.

Je tiens à saluer le travail des équipes de l’Institut français et plus particulièrement de la médiathèque, qui a permis à cette exposition de prendre toute l’ampleur qu’elle mérite. Je remercie aussi notre partenaire Scandinavian Photo.

L’exposition « Château de Versailles » reflète enfin la force du concept de l’Institut français, mêlant apprentissage de la langue et rayonnement de la culture. L’œil talentueux et la sensibilité d’âme de Julie-Christine Krøvel permettent de présenter sur nos murs la quintessence de cette transversalité.

Je souhaite donc vous féliciter encore une fois, Julie-Christine, pour cette magnifique exposition qui, j’en suis certain,remportera un grand succès, bien mérité, jusqu’à sa clôture le 22 février 2019.

Monsieur l'Ambassadeur de France en Norvège, Jean-François Dobelle

HASSELBLAD GLOBAL / FRANCE

Hasselblad_CTI_17_neg


 

LIRE PLUS ICI !